espace Salarié

Formation qualifiante modulaire

Les formations qualifiantes sont des cursus courts à visée professionnelle. Elles débouchent sur un Titre professionnel, un diplôme ou un certificat de qualification reconnu par les branches professionnelles.

 

Elles apportent des compétences sur un métier précis, et non des connaissances pluridisciplinaires, comme les diplômes et peuvent constituer un sésame pour l’emploi ou l’évolution de carrière.

 

Il existe 3 catégories de formations qualifiantes: les titres professionnels (TP) , les diplômes (CAP – BAC Professionnel – BTS) et les certificats de qualification professionnelle (CQP) :

 

 CONSULTEZ NOTRE CATALOGUE DE FORMATION 

 

 

Titres professionnels : 

 

Il s’agit d’une certification délivrée par le ministère de l’emploi, via un organisme de formation.

 

Ces titres sont enregistrés au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Il en existe plus de 300, tous permettant à leur titulaire de justifier du suivi d’une formation lui ayant permis d’acquérir certaines compétences et qualifications directement transposables dans le cadre de ses activités professionnelles.

 


 

Diplômes : 

Il s’agit d’une certification délivrée par le ministère de l’Education Nationale, via un organisme de formation.

 

La majorité des diplômes sont organisés en modules appelés unités d’enseignement (UE). Cependant vous pouvez suivre la plupart des UE à votre rythme, individuellement et à la carte, sans vous inscrire dès le départ dans un cursus diplômant .

 

A savoir: vous pouvez aussi obtenir certains diplômes ou certificats par la voie de la formation continue.

 


 

Certificats de Qualification Professionnelles (CQP) :

 

Il s’agit de certifications spécifiques à la branche professionnelle par laquelle le certificat a été créé. Les CQP ne sont pas officiellement reconnus par l’État, mais le sont pleinement par les entreprises qui les ont mis en place, car ils correspondent à la réalité de leurs métiers et de leurs problématiques.

 

Ces titres et ces CQP s’adressent principalement aux salariés d’une entreprise appartenant à une branche professionnelle, mais aussi aux adultes visant une reconversion professionnelle.

 

 

Il existe plusieurs critères de sélection potentiels pour déterminer la validité d’un titre professionnel.

 

  • La présence de ce titre au RNCP, répertoire national des certifications professionnelles, est un bon indice. Il est également utile de regarder son classement, qui va du niveau 1 (maîtrise des savoirs de base) au niveau 8 (doctorat) et peut donner une idée du niveau de la formation.

 

  • La réputation de l’organisme formateur est également un gage de qualité. Plus celle-ci est importante, mieux c’est pour la valeur de la certification.

 

  • Enfin, l’existence d’une labellisation, comme par exemple ISQ ou AFNOR ou encore PVE (label obtenu par L’AECD en janvier 2019)  qui est un plus et ISQOPQF (label obtenu par l’AECD en 2015). Et prochainement la labellisation nationale QUALIOPI.

 

Les formations qualifiantes possèdent plusieurs avantages :

  • Elles ne sont pas élitistes, ni réservées à un public donné. Elles s’adressent à tous, en fonction du profil et du niveau d’études initial de la personne.

 

  • En outre, il s’agit de formations courtes, concentrées sur quelques semaines ou mois. Elles prennent moins de temps qu’un diplôme à passer et sont également moins chères et plus faciles à aborder.

 

  • Les formations qualifiantes sont appréciées des recruteurs car leur enseignement est en phase directe avec les besoins des entreprises d’une branche donnée. Elles peuvent ouvrir la voie à une promotion en interne pour les salariés ou à un désir de reconversion professionnelle.

Dans le cadre du plan de formation de votre entreprise

  • Il s’agit d’un budget que l’entreprise alloue à la formation des employés qui en font la demande dans le but de prévoir un changement de poste ou de s’acclimater à de nouveaux usages professionnels.

 

  • Dans ce cas, la demande de financement se fait auprès de votre employeur. La démarche reste en interne.

 


 

Dans le cadre du CPF (Compte Personnel de Formation)

  • Le CPF, successeur du DIF, pour lequel il reprend les heures cumulées sous ce nom en les monétisant. Le salarié cumule désormais 500€/an, dans la limite de 5000€, et pour les moins qualifiés 800€/an dans la limite de 8000€.

 

  • Ce CPF ouvre le droit à des formations dites qualifiantes. Chacun est libre d’utiliser ses heures de CPF à sa guise mais sans accord de l’employeur, celui-ci ne rémunère pas vos absences, pas plus qu’il les justifie. L’avantage du CPF est qu’il peut être utilisé sur son temps libre.

 


Dans le cadre du projet de transition professionnelle

  • Le projet de transition professionnelle se substitue à l’ancien dispositif du congé individuel de formation (CIF), supprimé depuis le 1er janvier 2019 : il permet, en effet, une continuité de financement des formations de reconversion avec congé associé. Toutefois, ses contours et modalités d’accès ont évolué.

 

  • Le projet de transition professionnelle est une modalité particulière de mobilisation du compte personnel de formation, permettant aux salariés souhaitant changer de métier ou de profession de financer des formations certifiantes en lien avec leur projet. Dans ce cadre, le salarié peut bénéficier d’un droit à congé et d’un maintien de sa rémunération pendant la durée de l’action de formation.

En savoir plus