espace demandeur d’emploi

Bilan de compétences

Présentation globale du processus


Le bilan de compétences doit permettre au bénéficiaire d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles ainsi que ses aptitudes et motivations.

Ce qui permettra de définir ou conforter un projet professionnel et d’élaborer une stratégie de mise en œuvre de ce projet en cohérence avec l’environnement socioprofessionnel.

 

L’AECD fait partie des organismes adhérents à la charte qualité régionale.

 

contacter un de nos conseillers professionnels

 

 

La mise en œuvre d’un bilan de compétences

 

Avant de démarrer votre bilan, vous devez :

  • Vous effectuez un entretien d’information avec l’un de nos conseillers AECD pour établir le contenu et le déroulement du bilan;
  • Vous avez 15 jours (minimum) de délai de réflexion. Si cela vous convient;
  • Vous effectuez un 2ème entretien avec votre conseiller AECD attitré pour l’établissement du devis à joindre à votre dossier ;
  • Votre dossier passe alors en commission (délais de traitement). Une fois validé vous pourrez démarrer les étapes de votre bilan avec votre conseiller AECD.

La durée du bilan de compétences varie selon vos besoins, mais elle  ne peut excéder 24 heures. Elle se répartit généralement sur plusieurs semaines , pour une durée comprise entre 8 et 16 semaines, avec soit 12 séances de travail de 2 heures, soit 8 séances de travail de 3 heures.

 

Le bilan comprend obligatoirement trois phases sous la conduite de notre conseiller professionnel. Le temps consacré à chaque phase est variable selon les actions conduites pour répondre à vos besoins.

 

 

La phase d’accueil sous forme d’entretien individuel, qui va permettre:

  • De confirmer l’engagement du bénéficiaire dans sa démarche,
  • De définir et analyser la nature de ses besoins,
  • D’informer des conditions de déroulement, des méthodes et techniques employées et des principes d’utilisation des conclusions de la prestation.

 

 


 

La phase d’investigation individualisée qui donne accès à:

  • L’analyse des valeurs, des motivations et des intérêts professionnels et personnels,
  • L’identification des compétences et aptitudes professionnelles et personnelles,
  • L’évaluation des connaissances générales et professionnelles,
  • La mise en évidence du style et des modalités d’apprentissage,
  • La détermination des possibilités d’évolution professionnelle,
  • Le repérage des éléments d’expérience transférables aux nouvelles situations professionnelles.

 


 

Phase de conclusion permet au bénéficiaire au moyen d’entretiens personnalisés :

  • Reprendre de manière détaillée les résultats de la phase précédente,
  • De formaliser un projet professionnel
  • De prévoir les principales étapes de la mise en œuvre de ce projet ou les étapes préalables à sa réalisation.

 

 

Apport théorique de l’évaluation dynamique et de l’éducation cognitive

 

  • L’évaluation n’est pas exclusivement centrée sur une mesure de niveau des compétences en termes de réussite ou d’échec, mais apporte un éclairage complémentaire sur les capacités à apprendre du sujet, sur son style d’apprentissage et de fonctionnement, donnant des pistes à l’apprentissage ou à l’orientation proprement dite.

 

  • L’investigation se propose donc de mesurer la distance entre les potentialités, le niveau initial, le rythme d’apprentissage et les motivations, les compétences émergentes repérées et le parcours de formation et/ou de qualification nécessaire à la mise en œuvre du projet du bénéficiaire en tenant compte du contexte socioéconomique.

 

  • C’est une évaluation susceptible de situer le sujet dans une perspective d’évolution et de changement, de favoriser la transférabilité des compétences générales et techniques.

 


 

 A l’issue du bilan

 

  • Le document de synthèse est remis au bénéficiaire

 

  • L’initialisation d’un portefeuille de compétences est proposée au bénéficiaire

 

  • Une information sur la validation des acquis et de l’expérience est également proposée au bénéficiaire

 

  • Un questionnaire d’évaluation de la prestation est remis au bénéficiaire

 

  • Un suivi est proposé 6 mois après le bilan avec d’abord l’envoi d’un questionnaire et la proposition d’un entretien permettant de faire le point sur le projet identifié et, le cas échéant, analyser les difficultés rencontrées afin d’envisager une solution.

 

Comment financer votre bilan de compétences ?

 

Désormais, tout demandeur d’emploi peut mobiliser son compte personnel de formation (CPF) afin de faire un bilan de compétences par ce financement spécifique. Le coût global avec notre consultant AECD est de 1590 €. (code CPF du Bilan de compétences : 202).

Pour plus d’info sur le CPF: compte personnel de formation (CPF).

 

Si vous ne disposez pas de CPF ou qu’il n’est pas suffisamment monétisé, sur prescription de votre conseiller Pôle Emploi, vous pouvez bénéficier de cette prestation à l’AECD, afin de construire, réorienter ou confirmer votre projet de retour à l’emploi.